Exclusivité web !

Interview de Karin Hann

ftha-1-4

Interview de la romancière  Karin Hann. Après Althéa ou la colère d’un roi, sorti en 2010 et récompensé au Salon du Livre d’Ile-de-France l’année suivante, les lecteurs attendaient une suite. Leur voeu est exaucé. Avec Les Venins de la cour, Karin Hann nous plonge cette fois au coeur de « l’affaire des Poisons », dans les fastes et les turpitudes de la cour du Roi-Soleil, à Versailles.

Plus de détails

0,99 € TTC

En savoir plus

Après Althéa ou la colère d’un roi, sorti en 2010 et récompensé au Salon du Livre
d’Ile-de-France l’année suivante, les lecteurs attendaient une suite. Leur voeu
est exaucé. Avec Les Venins de la cour, Karin Hann nous plonge cette fois au
coeur de « l’affaire des Poisons », dans les fastes et les turpitudes de la cour du Roi-Soleil, à Versailles. Avec talent, la romancière séduit son lecteur par la légèreté de sa plume, l’intrigue, où se mêlent grands du royaume et personnages de fiction, et rigueur historique.
Passionnée d’histoire, Karin Hann sait puiser aux meilleures sources (Jean-Christian
Petitfils…) pour développer un récit documenté tandis que la femme de lettres
nous transporte au coeur d’une incroyable affaire criminelle qui menaça jusqu’au roi
lui-même. Un roman « coup de coeur » que les férus d’histoire apprécieront à coup sûr
durant la période estivale, histoire d’approcher le Grand Siècle par la fantaisie et l’imagination de l’auteur. Et par chance, Karin Hann nous en dit quelques mots…

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Interview de Karin Hann

Interview de Karin Hann

Interview de la romancière  Karin Hann. Après Althéa ou la colère d’un roi, sorti en 2010 et récompensé au Salon du Livre d’Ile-de-France l’année suivante, les lecteurs attendaient une suite. Leur voeu est exaucé. Avec Les Venins de la cour, Karin Hann nous plonge cette fois au coeur de « l’affaire des Poisons », dans les fastes et les turpitudes de la cour du Roi-Soleil, à Versailles.

7 autres produits dans la même catégorie :